Menu Fermer

Biographie

Formée à la danse, au théâtre puis au chant lyrique (Médaille d’or du Conservatoire de Boulogne-Billancourt en 1986 et bourse de la direction de la musique pour étudier à Trévise en Italie), Valérie Philippin se spécialise en musique contemporaine à la Fondation Royaumont puis au Centre Acanthes. Explorant les liens que tisse la voix avec les autres arts, elle se consacre à l’interprétation du répertoire, l’écriture, la composition, l’improvisation et la conception de spectacles musicaux.

Chanteuse soliste partenaire de grands ensembles français et étrangers, de l’Ircam, de l’ensemble Intercontemporain, elle a créé de nombreuses œuvres de concert et théâtre musical et chanté sous la direction des chefs Pierre-André Valade, Baldur Brönnimann, Susanna Mälkki, Peter Rundel, Jean Deroyer, Philippe Nahon, Jean-Michaël Lavoie…

Directrice artistique de 1995 à 2012 de « Singulière compagnie – la voix et les arts de la scène », elle a fondé l’ensemble instrumental « Kiosk » salué en 2011 par le Grand Prix de l’Académie Charles Cros pour le CD-DVD « A portée de voix » sur la musique de Georges Aperghis.

Elle a fondé en 2019 à Bordeaux le trio vocal « DéCLIC » et la compagnie « Territoires de la Voix » qui privilégie des projets de création vocale faisant se rencontrer des chanteurs et vocalistes professionnels et amateurs. « Territoires de la voix » encadre également le groupe vocal « Qui Voix Là » à Bordeaux et l’atelier intergénérationnel « A Tout Bout de Chant » à Eysines.
« A tout Bout de Chant » est le sujet du film documentaire « Chanter à tout prix » diffusé sur France 3 Nouvelle Aquitaine en décembre 2020.

Autrice et compositrice, Valérie Philippin associe la poésie sonore et la vocalité contemporaine aux chants de traditions populaires ou savantes et à l’improvisation libre inspirée de techniques issues de la danse et du théâtre. L’improvisation est au cœur de son écriture, de la conception (improvisation notée) à la finalisation (écriture ouverte laissant aux musiciens des espaces d’invention). Son cycle intitulé « Kit-Musique » (en projet d’édition avec les éditions Symétrie pour 2021) réunit ainsi des pièces vocales ouvertes alliant écriture fixée et jeux d’improvisation.

Parmi ses compositions pour la scène : « Volées par le courant » duo vocal, commande de Proxima Centauri (2020)  ; « Spam  ! » duo voix et claviers co-composé avec Guillaume Flamen, commande du festival Multipiste (2020)  ; Avec le trio DéCLIC « Capriccio » (2020) et « Espace, Espace  ! » commande du festival Sidération  de l’Observatoire de l’Espace du CNES – Centre National d’Etudes Spatiales (2019) ; « Chic Botanique » avec la compagnie Eolie Songe (2019)  ; « Tours de Voix » et « Détours » spectacles de la compagnie éclats (2017)  ; « 1 virgule 2 en partant du centre » avec la sculptrice Véronique Verstraete  au festival Format Raisins (Prix Coupleux-Lassalle, 2015) ; « Refrains Magnétiques » pour voix et électronique au festival Ici l’Onde (2014)  ; « Vis-à-vis »  pour deux voix, opéra de Reims, opéra de Marseille (2012) ; « Terra Nostra », spectacle avec chœur d’enfants pour l’ensemble Sillage (2011)  ; « Cela fait-il du bruit », théâtre musical avec le chœur de Côte d’Or (2011)  ; « Les Affabrucations Machinelles du Dr Onns » théâtre musical avec une aide à l’écriture de la Fondation Beaumarchais (2000) ; « Entre temps » et « Passe temps » pour voix et photographies, primé par une Médaille d’Or de la Biennale d’Art Moderne d’Alexandrie, Egypte (1997)  ; « Groupe Triage », textes, photographie et graphisme exposé à la Galerie de théâtre Granit de Belfort et Salon Jeune Peinture de Paris (1997).

Elle compose également pour  des ensembles vocaux  : « Triptyque de la Volupté » pour Stella Montis dirigé par Frédéric Serrano (2019)  ; « Verre composé »  (2015) et « Eclipsée » (2018) pour Le Miroir dirigé par Cécile Rigazzio.

Elle a publié deux livres aux éditions Symétrie, « La voix soliste contemporaine, repères, technique et répertoire », fruit de dix ans de recherches sur les écritures vocales contemporaines et leur transmission (Bourse des Muses de la Sacem, commande d’écriture de l’Ariam Ile-de-France, 2017) puis « Le corps chantant – anatomie et technique fondamentale » (2018).

Passionnée de pédagogie, elle s’attache plus particulièrement à questionner la place de l’oralité, de l’improvisation et de la créativité dans la pratique musicale et sa transmission et intervient auprès de formateurs et chanteurs professionnels comme auprès d’amateurs adultes et enfants. Elle a donné des ateliers et master classes de chant contemporain, théâtre musical et improvisation à l’école théâtres en Actes, à la Comédie de Reims auprès de la troupe de Christian Schiaretti, à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette,  à l’Ircam et l’Académie du festival Manifeste, à l’ENOA (Réseau européen des Académies d’opéra), à l’ARIAM Ile de France auprès des professuers de chant, aux Pôles d’Enseignement Supérieurs de Musique et Danse de Bourgogne, de Lille, d’Aquitaine, Paris-Pôle sup 93, au CFMI d’Orsay, au département Jeunes chanteurs du CRR de Paris, à l’Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux. Elle enseigne actuellement à l’école du Théâtre National de Bretagne de Rennes.

© Jean Radel